Sélectionner une page

Cette balade à pied vous propose un parcours alliant les littératures intimement liées au Locle en passant par le roman, la poésie ou la presse en les inscrivant dans le patrimoine local.

Date(s)

Di 13 septembre 2020
14h

Lieu de départ

Fontaine de la Grand-Rue au cœur de la Foire du Livre 2020 au Locle

Infos

En partenariat avec www.foiredulivre.ch, la Foire du Livre du Locle 2020 dans la Grand-Rue!

Cette balade littéraire et patrimoniale fait partie des événements de la Foire du livre du Locle 2020 dont vous pouvez accéder au programme par le site web: www.foiredulivre.ch. Cette visite a lieu par n’importe quelle météo, il vous suffira, le cas échéant, de vous munir d’un parapluie. Aucune inscription n’est nécessaire, il vous suffit de vous rendre à 14h à la fontaine de la Grand-Rue pour vous lancer dans une aventure littéraire unique!

Parc des Cropettes @ Geneva | Guilhem Vellut | Flickr

Source photo: Ville du Locle

Vous décrouvrirez la figure militante féministe et à l’avant-garde des problématiques sociales de son temps: T. Combe, devant la maison où elle vécu. Nous y aborderons un de ses touts premiers textes: La carte de pain du pauvre Lazare, et son dernier ouvrage à consonnances autobiographiques: Cinq épisodes d’une vie. En quelques pas, nous nous arrêterons ensuite devant un haut-lieu patrimonial du Locle, l’Hôtel-de-Ville, afin de nous intéresser à la très belle fresque ornementale qui en décore le pignon d’Ernest Biéler. Ceci nous permettra d’évoquer l’Ecole de Savièse et l’une de ses figures marquantes tant en peinture qu’en littérature : Marguerite Burnat-Provins avec: Heures de printemps, heures d’été. L’itinéraire se poursuivra avec le Casino pour évoquer notamment le théâtre et l’écriture poétique de Monique Laederach, née aux Brenets, avec: Poésie complète. Après un passage devant un lieu historique marquant, la maison Dubois, qui nous permettra d’aborder quelques anecdotes sur l’historie de l’Horlogerie, nous plongerons dans l’univers du voyage du XIXe siècle grâce à Hans Christian Andersen qui se rendit au moins par trois fois au Locle dès 1833 pour s’arrêter chez ses amis Jürgensen à la maison des Houriet. Son journal de voyage est une véritable chronique de voyage! Le café de la poste nous permettra ensuite de lever le voile sur la période politique de l’A.I.T (l’Association Internationale des Travailleurs, section locloise) avec le discours prononcé dans ce café par Bakounine! Le texte qui évoque cette période historique pleine de rebondissements est celui de Daniel de Roulet: Dix petites anarchistes, dix femmes jurassiennes de la région qui sont parties tenter leur chance en Amérique latine! Nous explorerons ensuite la figure journalistique de Louis-Albert Zbinden et ses écrits poétiques: les yeux ouverts, avant de clore ce parcours par la place James Guillaume, autre personnage marquant des mouvements anarchistes loclois.

Au plaisir de vous y retrouver!