Date

28 août, 2022

Début

13h30

Lieu

Rendez-vous devant l'Office du Tourisme au centre du village de Saint-Pierre-de-Clages, face à l'Eglise.

Inscriptions

Balade gratuite et aucune inscription est nécessaire

Ella Maillart, Cette réalité que j'ai pourchassée

Les écrivains voyageurs 2

La balade a lieu par n’importe quelle météo (parapluie à envisager, si nécessaire). Balade gratuite et aucune inscription est nécessaire

Pour cette 29e édition de la «Fête du Livre» de Saint-Pierre-de-Clages, premier Village suisse du Livre, il vous est proposé une visite guidée littéraire à pied qui vous permettra de découvrir un panel d’écrivains-voyageurs suisses variés permettant de mettre en avant tout le processus d’écriture complexe lié au voyage.

Nous aborderons bien évidemment Nicolas Bouvier, auteur-phare de l’exposition qui lui est consacrée durant les festivités, mais aussi Isabelle Eberhardt, Blaise Cendrars et Ella Maillart. Des liens seront tissés entre les textes de ces auteurs et des sites patrimoniaux de Saint-Pierre-de-Clages, village dont l’Eglise est la fierté, de pur style roman, dont la tour octogonale du clocher rejoint l’art clunisien, elle est citée pour la première fois en 1153 dans une bulle du Pape Eugène II : un joyau patrimonial architectural!

Considérée comme la première correspondante et journaliste de guerre de langue française au Maghreb, mais aussi comme première plume de femme écrivain voyageuse, Isabelle Eberhardt (1877-1904) a traversé la vie comme une comète, s’éteignant à l’âge d’à peine 27 ans, noyée dans le désert! Ecrits sur le sable, sera l’ouvrage présenté à l’appui d’une présentation de son parcours inédit et ceci, devant le four à pain traditionnel du village. En quelques pas, nous nous rendrons ensuite devant le Rectorat, bâtisse entièrement rénovée mais dont les premières parties remontent à 1500. Ce lieu nous permettra d’aborder Blaise Cendrars (1887-1961) qui se rendit célèbre notamment par son fameux poème polémique: La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France. Ce poème magnifiquement illustré par S. Delaunay en 1913 fait deux mètres de hauteur dans l’édition originale et une partie est conservée au Musée d’Art et d’Histoire de Genève. Nous verrons en quoi ce poème fit polémique. Nous nous rendrons ensuite dans l’arrière-cour de l’Eglise pour aborder son histoire, mais aussi la place de Saint-Pierre-de-Clages sur la route commerciale entre le Grand Saint-Bernard et le col du Simplon et sur la voie de pèlerinage croisant notamment la via Francigena. Nous aborderons la Grande Dame du voyage, Ella Maillart (1903-1997) auprès de laquelle se rendit Nicolas Bouvier afin de savoir par quel col passer pour se rendre    en Inde. Figure de l’écriture de voyage, Ella Maillart se disait plutôt voyageuse qui écrit qu’écrivaine voyageuse. Née à Genève, après plusieurs voyages dont un reportage avec Peter Fleming en 1934 en Chine, c’est en 1939 qu’elle se rendra avec Anne-Marie Schwarzenbach en Ford à Kaboul et en Inde. Ce voyage éprouvera l’amitié de ces deux femmes voyageuses et mènera ensuite Ella Maillart dans une quête mystique en Inde. De retour en Suisse elle vivra à Chandolin dans un chalet devenu un musée qui lui est consacré.

Nous nous appuierons d’extraits tirés de:  Ti-Puss ou l’Inde avec ma chatte, ainsi que de: Oasis interdites. C’est devant l’entrée de l’exposition qui lui est consacrée que nous échangerons sur le parcours de Nicolas Bouvier (1929-1998) qui n’a cessé de rechercher dans son écriture un style précis, poétique, évoquant au plus près le ressenti du voyage. Dès son premier voyage avec son ami peintre, Thierry Vernet, jusqu’en Inde en Topolino qui lui fit écrire: L’Usage du monde, il n’eut de cesse de retravailler son écriture. Ecrivant souvent de retour de voyage en Suisse à partir de nombreux carnets de notes griffonnés au feutre noir, tout un travail de mémoire et d’évocations s’opère. L’Asie, le Japon, mais aussi les Etats-Unis, les îles Aran sont autant de destinations qui virent ce voyageur-poète questionner le sens de la vie et celui du monde. Nous aborderons également les autres facettes de cet écrivain, soit le journalisme et l’iconographie. L’ensemble de ses textes sont réunis dans: Oeuvres, éditions Quarto Gallimard, Paris, 2004.

Prendre la route et écrire…ou écrire pour prendre la route ?