"Genève et Rousseau, oasis perdue et retrouvée" 10 et 11.09.2016 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
"Genève et Rousseau, oasis perdue et retrouvée" 
 

Samedi 10 et dimanche 11 septembre 2016, rendez-vous à la place Saint-Gervais à 10H, 13H et 16H

 

 

Dans le cadre des "Journées du Patrimoine" et en collaboration avec la Maison de Rousseau et de la Littérature, cette balade A PIED vous proposera de brosser les rapports difficiles de Rousseau avec sa ville natale.

 

La place Saint-Gervais nous permettra d'aborder l'épisode de l'enfance de l'écrivain à la rue Coutance, quartier qui au XVIIIème siècle était celui des cabinotiers. Son père horloger y vivait et avait envoyé son fils en apprentissage chez un graveur. C'est dans cette période que se scelle le premier conflit entre le jeune Jean-Jacques et Genève quand il  revient d'une balade au Salève et arrive trop tard aux portes de la Ville qui sont fermées. Fâché et sur un coup de tête il part à pied jusqu'à Annecy où il rencontrera Mme De Warens. En quelques pas, nous nous rendrons ensuite sur l'île Rousseau, l'ancienne île aux Barques, où trône sa statue mettant en valeur le penseur et l'écrivain. Ce sera l'occasion de présenter la pensée du philosophe des Lumières, celui du "Contrat social", mais aussi celui du "Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes". Ce même "Contrat social" qui sera brûlé devant l'Hôtel-de-Ville en 1762...que de rapports difficiles entre le penseur et sa ville natale !

La passion pour la botanique de Rousseau, née de la formation intellectuelle érudite proposée par Mme De Warens, sera abordée sur la promenade Saint-Antoine devant l'ancien collège des jeunes garçons tenu par un autre grand randonneur genevois, auteur et dessinateur : Rodolphe Töpffer. Nous ferons dialoguer ces passionnés de la marche et de la nature par leurs textes entre les : "Rêveries du promeneur solitaire" et "Voyages en zigzag". Nous terminerons notre parcours devant le lieu de naissance du grand homme, la Maison de Rousseau et de la Littérature à la Gand-Rue. Ce lieu pour présenter à la fois le contexte particulier de sa naissance ainsi que sa mère symbolique, Mme De Warens, à l'appui d'extraits des : "Confessions".

 

Cette visite fait partie du programme des Journées du Patrimoine et a une durée d'environ 1H30. Elle a lieu par n'importe quelle météo.Et pour une fois : pas besoin de roues !

 

 

 

 


 

PHOTOS A VENIR !

 

 
< Précédent   Suivant >